Savoir-faire

Aujourd’hui, Tisserant Art & Style est le seul bronzier d’art
à avoir conservé ses ateliers dans Paris intra-muros.

Des dizaines de métiers de grande technicité s’y côtoient. Suivant les étapes de la fabrication d’un bronze, on pourra y croiser :

Le modeleur

Donne forme au dessin et précise le volume. Sculpte le modèle qui servira au fondeur.

Le mouleur-fondeur

Elabore le « chef modèle ». Réalise l’empreinte dans le sable où le bronze sera coulé. « Le moulage est une opération souvent délicate qui exige de la part des ouvriers du soin, de l’intelligence et une grande légèreté de main » - (Dictionnaire des métiers, 1854).
voir la vidéo

Le tourneur

Travaille les pièces rondes. Pose les décors. Dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, ce ne sont pas moins de 88 planches qui sont nécessaires pour illustrer toute la richesse et la complexité du métier.

Le doreur

Dépose une fine couche d’or 24 carats sur le bronze. Brunit le métal. S’occupe de la patine et des finitions. Harmonise les teintes. Sa connaissance des métaux est encyclopédique. Métier délicat s’il en est : il faut de nombreuses années de pratique pour devenir chef d’atelier de dorure.
voir la vidéo

Le ciseleur

« Etale » le matériau avec les ciselets (qu’il fabrique lui-même), perfectionne la courbe, accentue les reliefs, crée le jeu des ombres et des lumières. « CISELURE. C’est l’art d’enrichir & d’embellir les ouvrages d’or & d’argent & d’autres métaux, par quelque dessin ou sculpture qu’on y représente en bas-relief » - (Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, 1751).
voir la vidéo

Le monteur

Réunit les pièces du puzzle. Un lustre peut avoir plusieurs milliers de morceaux (la lanterne commandée en 1777 par le comte d’Artois pour Bagatelle en compte 1000). Il faut cacher les attaches, les fixations, en respectant les matériaux, il faut veiller à leur fragilité. De cet agencement impeccable dépendra l’allure finale – et la magie de l’objet. Pour que, du matin jusqu’au soir, « l’éclair silencieux rode de lustre en lustre » (Henri de Régnier, La Cité des eaux, 1902).
voir la vidéo

Le cristallier

Fait éclater la lumière. Assemble les cristaux, compose les rosaces, monte les pièces de cristallerie et habille le lustre. Cristal de roche ou de Bohême, dépoli ou fumé, rose ou opalin… les jeux d’optique sont l’âme du luminaire. « Il n’est pas de matériaux plus éclatants pour la décoration que le cristal qui multiplie à l’infini la lumière. Aussi les cristaux sont-ils aujourd'hui le premier article de luxe. » -(Manuel du négociant, 1854)
voir la vidéo